Sindibad
Le cheval d'Elie Kakou

Stacks Image 646
Sensible à la souffrance des enfants, Elie avait émis le souhait de créer une fondation pour leur venir en aide, persuadé du pouvoir bénéfique de la nature et du rire.
Symbole de cette action, Sindibad œuvre à l’équithérapie.

Elie Kakou était né le 12 janvier 1960. Il est mort le 10 juin 1999 à l’âgé de 39 ans…Une carrière foudroyante, un homme bienveillant et si talentueux…
L’Association « Les Enfants d’Elie » a été créée après sa mort afin d’aider les enfants en difficulté et notamment les enfants hospitalisés…
Stacks Image 655
Stacks Image 653
Elie voulait faire quelque chose pour les enfants en souffrance. Il projetait, notamment, de monter des spectacles dans les hôpitaux. Mais il est lui-même tombé malade et, dès lors, tout a été très vite. Lorsqu'il s'en est allé, Brigitte s’occupe de gérer ses affaires.

« Je me suis donc retrouvée avec un cheval, un pur sang, qui avait été offert, à Elie, par Mohamed VI, l'actuel roi du Maroc. Je ne savais trop que faire de cet animal. J'ai envisagé de le rendre au roi qui m'a dit: `Non! Gardez-le! Je sais que vous travaillez avec des enfants. Il pourra vous être utile ».

Brigitte

J’ai rencontré Brigitte en 2010 et lui ai présenté mon projet de créer un centre thérapeutique, fondé sur la présence animale et surtout celle des chevaux pour aider et accompagner les enfants et adultes ayant un handicap, une maladie, une souffrance.
Je lui ai exposé ma méthodologie de travail, « l’Approche Centrée sur la Personne avec le médiateur cheval » pour développer les capacités de pleine conscience de soi, dans l’expérience de la relation à l’autre et à l’animal.
Brigitte m’a alors proposé un divin cadeau ; pouvoir travailler avec Sindibad ! Et tout s’est alors mis en place très vite pour que je puisse aller le chercher et l’accueillir chez nous..

Sindibad partage notre quotidien et notre vie de famille depuis 2010 à Saint Zacharie dans le Var, nous nous sommes engagés auprès de lui et de Brigitte (et sa famille) pour lui apporter tous les soins, le respect et l’amour dont il a besoin.

Sindibad est un pur sang arabe extrêmement sensible, il dégage de lui toute la majesté et la puissance de sa race. Au début de son arrivée chez nous, porteur de son histoire privée d’Elie, c’est un cheval anxieux qui avait besoin de reprendre confiance en l’homme et trouver un sens à son existence. Cheval exclusif, au besoin prégnant d’avoir une totale confiance en son gardien, il a testé mes limites et ma peur face à l’expression excessive de son angoisse...
Il était impossible pour lui de marcher tranquillement en longe à mes côtés, prenait la fuite au galop à la moindre surprise et ne maintenait pas son attention dans les exercices que nous souhaitions réaliser avec lui. Son état intérieur se reflétait aussi sur son physique et plus particulièrement à travers un manque de poids et de rondeur, la nourriture ne lui profitant pas suffisament…

A son contact, j’ai dû revisiter mes connaissances et mes acquis d’équithérapeute, et surtout développer d’autres potentialités sensorielles, para-langage et authenticité, en affinant une communication très subtile pour le comprendre, et construire notre relation dans la confiance.
Il est impossible de mentir à un cheval, de masquer notre état émotionnel ou nos intentions…
Après s’être mutuellement observés, puis « conquis », et s’être donné un accord mutuel pour être partenaires dans l’exercice de l’équithérapie, Sindibad a prouvé qu’il était un formidable révélateur de « soi » et un bienveillant médiateur animal auprès des enfants et adultes, accueillis dans le cadre de nos prises en charge.
Il a désormais retrouvé un poids normal et tient avec sérénité sa position de mâle dominant au milieu des congénères de son enclos.
Merci à Sindibad pour m’avoir fait grandir !

Christine GAC

Stacks Image 661
Pour toutes informations sur l’association, cliquez ici : www.lesenfantsdelie.com

Interview tirée de l’émission « C’est quoi l’amour » diffusée le 2 décembre 2013 sur TMC : C'est quoi l'amour